Manifestation à Juvisy pour la défense des hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay (17 novembre 2018, 10h)

Manifestation à Juvisy pour la défense des hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay (17 novembre 2018, 10h)

2018-11-12T10:46:23+00:0012 novembre 2018|Catégories : À LA UNE|

Hôpitaux de Juvisy, Longjumeau, Orsay : où en est-on ?

 

De la communication ministérielle

« Aucun hôpital de proximité ne fermera” affirmait Agnès Buzyn en août 2018. Mais dans le Plan Santé annoncé en septembre : rien ou presque pour sortir l’hôpital public de ses difficultés !

– la politique de mutualisation par Groupements Hospitaliers de territoire (GHT) n’est pas remise en cause malgré les avertissements de l’IGAS et de la cour des Comptes.

– l’austérité demeure : les 400 millions alloués en plus au plan national ne compenseront pas les deux milliards d’euros d’économies annoncés (cf. rapport annuel de la Cnam) .

– Le rapprochement public/privé s’accentue puisque E. Macron a annoncé que le privé siégerait dorénavant dans les instances des hôpitaux publics. Cela les mettra dans la dépendance du secteur lucratif.

 

Pendant ce temps-là, que se passe-t-il à Juvisy, Longjumeau et Orsay ?

En Essonne, l’Agence Régionale de Santé persiste dans sa politique de démantèlement des 3 hôpitaux publics de proximité pour proposer un hôpital de pointe sur le plateau de Saclay (avec parking payant…) qui ne correspond ni à une nécessité de santé publique ni à la carte de santé de ce territoire.

 

Hôpital high-tech ou hôpital de proximité : leurs missions ne sont pas les mêmes !

A Juvisy, on maintient le dernier bâtiment existant mais sans garantie sur son contenu : simple centre de tri ou véritables urgences avec bloc opératoire, service de radio etc ?

A Longjumeau, on ferme l’hôpital  – avec l’assentiment de la maire ! – pour une structure à peine mieux équipée qu’une maison de santé.

On ne peut plus parler d’hôpital de proximité !

 

Le contexte :

Un département en voie de désertification médicale ; des urgences débordées  ; des patients sans médecins référents et qui attendent des semaines voire des mois pour une consultation… des personnels épuisés.

Comme dans l’Éducation nationale, la Poste, la SNCF etc, la politique d’austérité et de démantèlement des Services publics au profit d’entreprises privées se poursuit et met en danger l’accès pour tous à ces biens communs.

 

La FSU 91 soutient cette lutte qui s’inscrit dans le cadre de la défense des Services publics et appelle à rejoindre l’action initiée par le Comité de défense des hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay :

 

Manifestation  à Juvisy samedi 17 novembre 2018 

A 10h devant l’observatoire Camille Flammarion

32 avenue de la Cour de France – Nationale 7 –

 

Le Comité de Défense des Hôpitaux du Nord Essonne demande :

 

  • La réhabilitation des hôpitaux de Juvisy, Longjumeau et Orsay pour assurer la continuité des soins ;
  • La tenue d’Assises départementales de la Santé afin de recenser les  besoins de la population et de prendre en compte ses demandes spécifiques.

 

Laurence Gauthier (Section fédérale des retraités de la FSU 91),

Membre du bureau du Comité de défense des hôpitaux de proximité du Nord-Essonne