FSU Essonne

Pour nos retraites, on lutte encore !

vendredi 4 octobre 2013 par Webmestre

La FSU Essonne poursuit sa campagne d’information et de débats, avec notamment une réunion publique le 8 octobre à Ste-Genevève-des-Bois, permettant de préparer les mobilisations du 10 et du 15 octobre à Paris. Il est en effet nécessaire de gagner la conviction de l’opinion sur d’autres alternatives possibles à cette réforme. La FSU estime que ces propositions sont réalistes à condition de se donner les moyens de leur financement.

Des réunions publiques dans l’Essonne

La FSU organise une réunion d’information et de débat sur la réforme des retraites, le mardi 8 octobre à 17h30 à la salle du Canal de Ste Geneviève des Bois (Allée Benjamin Moloise, face au lycée Einstein).
Cette réunion est ouverte à tous : enseignants, personnels de l’Education, fonctionnaires d’Etat et des collectivités territoriales, autres salariés...
Voir le tract en pièce jointe ci-dessous.

En outre, le collectif "Pour nos retraites, on lutte", organise un débat le lendemain (mercredi 9 octobre, 12h) à la Fac d’Orsay, rue Henri Becquerel, bâtiment 210, amphi 1 (RER B Bures-sur-Yvette ou Orsay-ville), en compagnie de Gérard Filoche (inspecteur du travail, Fondation Copernic).

Tous dans l’action ! Deux rendez-vous en octobre.

Les organisations syndicales FSU, CGT, FO et SOLIDAIRES d’Île-de-France se sont mises d’accord pour :

- un rassemblement interprofessionnel qui sera ponctué par une conférence de presse qui se tiendra devant le Ministère du Travail (métro Varenne) le Jeudi 10 octobre à partir de 12h30.

- une journée de mobilisation avec un rassemblement et une manifestation régionale le mardi 15 octobre à 12h30 au départ de St Augustin à l’appel de la CGT, FSU et SOLIDAIRES…, pour rejoindre le rassemblement unitaire, initié par FO, sur le Pont de la Concorde – face à l’Assemblée Nationale.

La FSU a déposé un préavis de grève national pour cette journée du 15 octobre, couvrant les 3 secteurs de la fonction publique.

Le tract d’appel ci-dessous.

Pour la FSU, le projet de loi actuellement débattu au Parlement n’est pas acceptable !

Après les mobilisations de 2010, la déception et la colère sont grandes notamment devant le nouvel allongement de la durée de cotisation à 43 annuités à terme et la non suppression du système décote-surcote. Cela revient à reculer encore l’âge de départ à la retraite et à baisser le niveau des pensions des retraités. La mise à contribution, une fois encore, essentiellement des salariés et des retraités, qui subiront le retard de la revalorisation des pensions - puisque le gouvernement propose de compenser intégralement l’effort demandé aux entreprises par de nouvelles exonérations des cotisations de la branche Famille - est intolérable.

Cette réforme, si elle devait être votée, renforcerait les inégalités existantes, particulièrement entre les femmes et les hommes. C’est aussi une réforme injuste pour la jeunesse qui voit encore un peu plus s’éloigner la possibilité d’une retraite à taux plein tout en travaillant plus longtemps. Nous ne pouvons laisser cet héritage à la jeunesse ! La FSU demande que ce projet soit abandonné et que soit mise en œuvre une autre réforme prenant en compte les revendications et propositions alternatives que porte la FSU avec d’autres organisations.

Les mesures annoncées pour la prise en compte de la pénibilité, les jeunes et les femmes sont à approfondir pour être à la hauteur des besoins. Et la FSU continuera de porter ses revendications sur ces sujets et notamment la prise en compte des années d’études, la reconnaissance des années travaillées à l’étranger ou sous le régime de « libéralités » dans le calcul des pensions.

Le report de la revalorisation en octobre, la fiscalisation du supplément de pension pour 3 enfants et plus cumulée aux précédentes mesures impactera le pouvoir d’achat des retraités dès 2014.


Appel 10 et 15 octobre
Réunion publique FSU SGDB 8 octobre









RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives