FSU Essonne

"Moi, c’est tout vu, je vote FSU !"

lundi 17 novembre 2014 par Webmestre

La FSU est née en 1993 de l’éclatement de la FEN. Entre 1993 et 1997, elle réussit une « percée flamboyante » (R. Szajnfeld) et est reconnue d’emblée, non seulement comme la principale fédération de l’Éducation nationale, mais aussi comme un acteur majeur du mouvement social interprofessionnel (lutte en 1995 contre le Plan Juppé sur les retraites), qui se prononce sur des questions de société (lutte contre le racisme et la xénophobie, pour les droits des femmes, etc).

Première organisation de la fonction publique d’État dès 1996, son audience s’élargit rapidement : en 2004, la FSU étend (et limite volontairement) son champ de syndicalisation aux 3 fonctions publiques. Elle accueille des syndicats appartenant à d’autres secteurs que l’Education nationale (ANPE, justice, culture, Caisse des dépôts et consignation, fonction publique territoriale, environnement, équipement, ministère de l’agriculture, ministère des Affaires étrangères, etc.).

La FSU cherche à rassembler autant que possible les différentes forces du mouvement syndical pour faire progresser les luttes sociales, ce qui l’a rendue incontournable dans tous les grands mouvements sociaux des dernières années (retraites, lutte contre le Contrat première embauche, contre la politique d’austérité...). Elle tisse des liens étroits avec le mouvement associatif, fait partie des membres fondateurs d’ATTAC et du Réseau Education sans frontières, mène une critique sans concessions des idées d’extrême-droite qui sont à l’opposé de ses valeurs.

La FSU est une fédération constituée de syndicats nationaux qui s’appuient sur une connaissance particulièrement fine du métier, grâce à des militants nombreux, présents sur le terrain, dont l’expertise a fait ses preuves dans les CAP, les CT et les CHSCT.

Ces syndicats travaillent ensemble et partagent les grandes valeurs de la FSU :

- La FSU fait le pari que les services publics sont notre richesse. A ce titre, elle s’est opposée à la RGPP et aujourd’hui à une politique d’austérité qui ne répond pas aux besoins de la société et qui stigmatise les fonctionnaires comme des « privilégiés ».

- La FSU fait le pari de la réussite pour tous dans le système éducatif : moyens, formation des personnels, évolution des pratiques pédagogiques sont nécessaires.

- La FSU fait le pari que la solidarité collective préparera mieux l’avenir que l’individualisme forcené.

- La FSU fait le pari de la laïcité, qui doit permettre à tous, quelles que soient leurs convictions personnelles, de trouver leur place dans notre société. Cela exige la lutte contre les discriminations et la mise en place d’une politique éducative soucieuse du vivre-ensemble.

- La FSU fait le pari que la fonction publique et ses règles (statut, paritarisme) sont un atout pour assurer un service public de qualité, en préservant l’indépendance des agents face aux corrupteurs et aux pressions politiques.

Consultez nos vidéos en ligne présentant les enjeux du vote, les raisons de voter pour la FSU et ses syndicats, avec les militants FSU de toute la région Ile-de-France :
http://idf.fsu.fr/Pourquoi-voter-FSU.html










RSS fr | Contact | Plan du site | Espace privé | Spip + Alternatives